· 

Comment la luciole produit sa lumière?

 

La luciole produit sa lumière quand elle veut, où elle veut. Elle est autonome en énergie!

 

La source de lumière

La lumière est une forme d’énergie en déplacement d’un point A qui la produit (source) vers un point B qui l’accueille.

 

Les deux manières les plus connues pour produire de la lumière sont l’incandescence (c’est la production de chaleur qui crée le phénomène lumineux que l’on voit) et la luminescence (c’est la production d’un photon, particule froide, qui crée le phénomène lumineux que l’on voit).

 

 

Le photophore des lucioles

Dans son abdomen elle possède un organe spécifique nommé photophore qui contient deux types de molécules : une protéine (la luciférine) et une enzyme (la luciférase). Lorsque qu’elle le décide, la luciole provoque la mise en contact de ces deux molécules dans son photophore, en présence d’air (dioxygène) : les éléments chimiques sont alors dans un état “excité” (ou désorganisé). Pour revenir à un état stable (ou réorganisé, recombiné), les molécules libèrent des particules élémentaires de lumière : des photons.

 

La bioluminescence

Cette lumière produite par les lucioles est une lumière froide : l’abdomen n’est pas chaud quand il s’allume, contrairement à certaines ampoules que nous utilisons chez nous pour éclairer.

Une ampoule à incandescence de nos maisons produit, elle, de la chaleur quand elle s’allume parce que la lumière est produite par un courant électrique qui passe dans un filament. Ce système de production de lumière représente un mauvais rendement puisque globalement 90% de l’énergie fournie à l’ampoule est perdue sous forme de chaleur.

Chez la luciole, c’est presque toute l’énergie fournie qui est transformée en lumière : cette lumière est ainsi produite par luminescence.

 

La chimiluminescence est produite par des réactions chimiques comme celle qui se déroule dans le photophore de la luciole, mais lorsque l’élément qui déclenche la production de lumière est issu d’un être vivant, elle se nomme bioluminescence.

 

Les êtres vivants lumineux

Il existe plusieurs types de luciférine et de luciférase, et il existe de nombreux êtres vivants qui produisent leur propre lumière : des insectes comme nos lucioles (bèt-a-fé) et nos taupins (tac-tac) , mais aussi des poissons (notamment ceux des abysses), des calamars, des méduses, des bactéries, des vers de terre, des champignons ou des plantes.

L’Observatoire des lucioles Ti bet a limiè s’interesse à tous les êtres vivants bioluminescents : si vous avez observé un être lumineux sous nos latitudes tropicales nous les recensons également… ...et je ne parle pas de l’être de lumière qui constitue un membre officiel de votre famille ;-) !!

 

                                                                                                     Ti bèt a limiè

 

 

Vous pouvez remplir la fiche-enquête en ligne, ou la renvoyer avec vos coordonnées (tel ou mail) valides pour confirmer vos observations. Vos données seront utilisées uniquement dans le cadre de ce programme de l'Observatoire Ti bèt a limè.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0